Bon ça devient une habitude désormais, si tu me suis depuis un moment, tu connais ma préférence pour la marque ASICS que j’utilise depuis des années que ce soit sur route ou en trail. Il m’arrive tout de même de temps à autre, d’acquérir des modèles de marque différente lorsque l’occasion se présente. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui on va parler encore de la série FUJITRABUCO qui s’est encore étoffée ces dernières semaines avec l’apparition des LYTE et SKY. La dernière citée est apparue au mois de juillet 2020 et m’a tout de suite interpellé de par ses caractéristiques techniques ainsi que des étapes de sa conception. En effet les protagonistes ou plutôt athlètes y ayant participés ne sont autres que Xavier Thévenard, Benoit Girondel et Sylvaine Cussot.

Le produit final est donc cette fameuse FUJITRABUCO SKY et nous allons voir ensemble que vaut ce modèle. S’adresse-t-il à tous les coureurs ? Est-ce qu’il se différencie réellement des autres FUJITRABUCO ? Si oui, comment ?

Avant de commencer comme d’habitude je tiens à apporter quelques précisions :

  • J’ai acheté les FUJITRABUCO SKY en juillet 2020 avec mon propre argent.
  • ASICS France m’a contacté en août 2020 suite à la vidéo sur les FUJITRABUCO PRO et m’a proposé d’essayer différents modèles à l’avenir.
  • Bien qu’il s’agisse d’une sorte de partenariat non rémunéré financièrement, je reste néanmoins libre de toutes critiques s’il y a lieu d’en faire. C’est pour moi essentiel non seulement en guise de transparence pour tous ceux qui verront ce test mais aussi pour la marque concernée qui pourrait éventuellement se servir des témoignages afin d’améliorer ses produits.
  • Tout ce que je pourrai dire dans ce test n’engage que moi-même. Il s’agit uniquement de ma propre opinion, de mes ressentis et n’affirme en rien que cela est universel. Choisir une paire de chaussure ou une marque en particulier reste très personnel et ce qu’il pourrait me convenir à moi, pourrait ne pas l’être pour toi.

 


 

DESCRIPTION GÉNÉRALE / ESTHÉTIQUE

On démarre tout de suite avec son aspect général, l’esthétique de la chaussure. On aime ou on n’aime pas, mais personnellement j’adore le coloris qui au premier abord je l’avoue m’a surpris de la part d’ASICS. Ce sont des couleurs un peu années 80’s qui fonctionne très bien sur ce modèle. De toute façon, pas le choix, c’est le seul et unique coloris du modèle.

Modèle femme

 

Modèle homme

 

On démarre tout de suite avec son aspect général, l’esthétique de la chaussure. On aime ou on n’aime pas, mais personnellement j’adore le coloris qui au premier abord je l’avoue m’a surpris de la part d’ASICS. Ce sont des couleurs un peu années 80’s qui fonctionne très bien sur ce modèle. De toute façon, pas le choix, il n’y a qu’un seul coloris par genre.

Comme sur le modèle PRO, on remarque le système de laçage rapide à la seule différence, positive en ce qui me concerne, que l’on range le surplus de lacet ainsi que la sangle dans la poche située sur la languette. Comme je le disais dans précédente vidéo test (TEST FUJITRABUCO PRO), attention avec le laçage rapide de ne pas exagérer le serrage sous peine d’accentuer grandement les probabilités de blessures.

Sur tous les modèles déjà existant elles ressemblent davantage aux originales dont la version en est à sa huitième mouture. Cela dit la comparaison va s’arrêter immédiatement sur cet aspect car on peut dire clairement que les FUJITRABUCO SKY sont bien différentes de leur aînée.

Une fois en main, c’est sans appel ! Avec son 220g pour les hommes en taille 42 et 200g pour les femmes en 40, on sent tout de suite qu’elles jouent dans la catégorie poids plume.

Son drop est relativement faible, on passe cette fois-ci à 4mm contre 6mm pour le modèle PRO. Donc si tu cours sur des drops généralement plus élevés comme sur le modèle original qui est de 8mm, fais attention à la transition !

On peut remarquer de profil que la semelle intermédiaire (en rose) présente non seulement une voute reprenant exactement l’anatomie de la voute plantaire mais elle paraît aussi moins chargée en matière que ses grandes sœurs. Cela a d’ailleurs une répercussion certaine sur le poids final de la chaussure.

 

Le poids optimal conseillé pour l’utilisateur est de moins de 85kg. Or j’en pèse 87kg à l’heure actuelle et ça ne me pose aucun problème. Cependant il faut savoir que d’un, j’attaque medio-pied et que l’amorti ne présente désormais plus un critère de choix pour moi et je vais plus m’attarder sur le dynamisme. Et de deux, je ne fais pas de longue distance et mon plus gros run en montagne sur une session continue a été de 28km.

Enfin le tissage du mesh à l’air plus costaud que le modèle Pro et après avoir effectué près de 150km avec, je vais te livrer mes impressions.

La FUJITRABUCO SKY est une chaussure légère, c’est évident, mais on pourrait se poser la question quant à la stabilité et au maintien qu’elle va pouvoir offrir. Le fabricant annonce une stabilité neutre comme les modèles PRO sauf que j’avais souligné un léger problème à ce niveau-là, où je sentais mon pied glisser en pronation de façon plus accentuée. Chose que je ne ressens pas avec la SKY et il ne m’a suffi que de quelques minutes pour le constater. Ceci est probablement dû au système TRUSSTIC de chez ASICS, qui permet un meilleur maintien et une meilleure stabilité.

 

Une fois aux pieds et les premières foulées effectuées, tu te dis « ah ouais quand même !! ». Il n’y a pas mal de sensations qui se bousculent tellement les différences avec les modèles cousins peuvent se faire sentir. Mais en ce qui concerne le maintien et la stabilité, ils sont clairement meilleurs que le modèle PRO. Comme je l’expliquais dans la vidéo sur le choix des chaussures, ces deux facteurs sont souvent propres à l’utilisateur et son ressenti donc ils peuvent ne pas correspondre à tes attentes.

Bref une fois les lacets serrés de façon convenable grâce au système de laçage rapide, je sais que je vais partir pour en découdre.

 

DYNAMISME

Justement, si leur poids est déjà un avantage conséquent, le gros point fort des FUJITRABUCO SKY va résider dans son dynamisme ! Je le disais précédemment, une fois aux pieds, t’as juste une envie : c’est d’envoyer les Watts ! Ça répond, c’est un fait, et ça ne fait pas débat. Cependant, pour les personnes ayant l’habitude d’évoluer avec des chaussures offrant un amorti conséquent, il y a des chances que cela pique un peu au bout de quelques kilomètres. En effet, je pense qu’avant d’acquérir de tels modèles haut de gamme, il vaut mieux attendre quelques mois voire quelques années en faisant ses gammes sur des chaussures plus polyvalentes comme les FUJITRABUCO originales par exemple ou d’autres modèles équivalent chez d’autres marques.

Si le dynamisme est l’atout majeur des SKY, ce ne sera malheureusement pas le cas de l’amorti. On connaît quasiment tous la chanson car les deux sont intimement lié. L’un est antagoniste à l’autre.

 

AMORTI

Attention lorsque je parle d’un amorti restreint cela ne veut pas dire qu’il est mauvais. Il faut savoir tour replacer dans son contexte. La chaussure offre un dynamisme maximal et par conséquent l’amorti est juste « moins important ». Le challenge de la marque sera de l’optimiser afin de trouver le parfait équilibre avec le dynamisme souhaité.

Du coup ASICS utilise une fois de plus sa technologie FlyteFoam pour l’intégralité de la semelle intermédiaire ainsi qu’une capsule gel au niveau du talon.

Est-ce que c’est efficace ? Et bien en faisant le ratio dynamisme/amorti, oui ! Mais en ce qui me concerne, je le disais au début de la vidéo, j’attaque medio-pied et le critère amorti n’est pas ou plutôt n’est plus prioritaire pour moi. Je préfère orienter mes choix sur le drop, la stabilité et le dynamisme. Cela dit, je me pose une question : est ce qu’une personne attaquant talon et pesant plus de 85kg rencontrera des problèmes ou des gênes ? Si on se fie aux données techniques du fabricant, il semblerait que oui. Donc prends bien le temps d’analyser tes besoins mais aussi les caractéristiques du modèle que tu souhaiterais acquérir. Tout n’est pas forcément adapté à ton profil.

 

ADHÉRENCE

Comme d’habitude, ASICS utilise sa propre technologie de semelle, le ASICS GRIP, l’accroche est plus que satisfaisante sur terrain sec comme humide ou gras.

 

RÉSISTANCE / PROTECTION

Que ce soit sur les modèles originaux ou PRO, j’ai reçu des témoignages pointant alors du doigts la fragilité du mesh et j’avais d’ailleurs abordé ce sujet sur le précédent test. Je vais donc faire ne petite mise à jour avant de continuer.

Toujours rien à dire sur les FUJITRABUCO 7, je n’ai rencontré aucun souci. En ce qui concerne les pro qui ont aujourd’hui plus de 200km, j’ai pu constater une légère usure inhabituelle sur le mesh mais rien de bien vraiment alarmant. Je suis évidemment désolé pour toutes les personnes touchées par ce problème mais malheureusement je ne fais pas partie des victimes. Quoi qu’il en soit, l’info est tout de même mise en avant dans cette vidéo et elle servira éventuellement de support témoin.

Revenons sur les FUJITRABUCO SKY : comme tu le sais je n’évolue pas sur des terrains linéaires. Entre montagnes et calanques, certains passages sont assez techniques, voire casse gueule. Donc entre les pierres saillantes, les pierriers etc… disons que je dois faire attention où je pose les pieds sur certains passages. Le pare pierre remplit parfaitement son rôle, il est de plus perforé de façon à pouvoir évacuer l’eau grâce à la pression du pied à chaque foulée. Rien à dire non plus sur les renforts latéraux.

Quant au sujet qui fâche, c’est-à-dire le mesh, et bien R.A.S. et j’ose espérer que cela dure sur les prochains 500km mais je n’y manquerai pas d’y revenir de temps en temps sur les réseaux sociaux.

 


 

 

CONCLUSION

 

LES PLUS

  • Dynamisme incroyable
  • Stabilité et maintien
  • L’adhérence
  • Le système de laçage rapide

LES MOINS

  • Amorti même si comme je le disais précédemment, cela ne veut pas dire qu’il est mauvais mais tout simplement proportionnel au dynamisme qu’offre le modèle.

 

La FUJITRABUCO SKY est clairement une chaussure destinée à des coureurs qui recherchent la performance et qui aiment avoir du répondant lorsqu’ils veulent attaquer avec un maximum de légèreté et de dynamisme. Cela dit si tu préfères arpenter tes sentiers préférées de façon récréative et souple, mieux vaut alors opter pour des modèles tout public comme les FUJITRABUCO originales ou tout autres modèles d’autres marques relatives à ces dernières.

DERNIERS ARTICLES


REJOINS « PASSION TRAIL » SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

 COMMENT DÉBUTER LE TRAIL RUNNING EN 5 ÉTAPES ?

Félicitations! Le mail contenant le lien de téléchargement a été envoyé (vérifie ton dossier anti-spam si tu ne reçois rien)