fbpx

La tendinite est l’une des pathologies les plus répandues chez le sportif. En trail running elle va évidemment toucher pour la plupart du temps les membres inférieurs. Aujourd’hui nous partons dans un endroit un peu particulier ou nous allons pouvoir traiter de manière spécifique de la tendinite du tendon d’Achille.

Nous nous retrouvons donc au PÔLE MED SPORT de Marseille. Un centre qui va regrouper plusieurs corps de métier:

  • 1 podologue
  • 3 medecins du sport
  • 1 micro-nutritionniste
  • 1 préparateur mental hypnothérapeute
  • 9 kinésithérapeutes du sport
  • 2 préparateurs physiques
  • 1 ostéopathe

Je suis accompagné d’Hugo qui n’est autre que mon kiné traitant acutellement ma tendinite au tendon d’Achille.

Damien D. : Salut Hugo! Tout d’abord merci de m’accorder un peu de ton temps. Est ce que tu pourrais te présenter ? je sais que tu as un passé de sportif…
Hugo L. : Alors, je suis Hugo Lepéchoux. Je travaille actuellement avec l’équipe de France d’escrime, au Pôle Med Sport évidemment, au CREPS d’Aix en Provence avec pas mal de sportifs de haut niveau. Je viens à la base de l’escrime mais j’ai essayé d’atteindre le haut niveau puis je me suis rendu compte du travail et de la difficulté que cela demandait. Ca m’a permi tout de même aujourd’hui de mieux cerner les besoins et les attentes des athlètes que j’accompagne désormais.

DD: Depuis quand professes-tu ?
HL: Depuis 5 ans en tant que kiné et 3 ans au Pôle Med Sport.

DD: Tu travailles avec des pros donc…
HL: Oui effectivement, ici au Pôle Med Sport (PMS) j’ai des footballeurs, je travaille aussi avec l’EDF d’escrime comme je te le disais précédemment et aussi quelques taekwendoistes et judokas au CREPS à Aix.

 

LA TENDINITE C’EST QUOI ?

Damien D. : Super CV ! Ça rigole pas ! 🙂
Aujourd’hui Hugo je voudrais que tu nous parles de la tendinite et plus particulièrement de la tendinite au tendon d’Achille. Tout d’abord la tendinite c’est quoi ?
Hugo L. : Avant de commencer il est important de dire qu’il n’y a pas LA tendinite. En effet ce n’est pas une pathologie en soi ou l’on peut dire « ah ça y est tu as une tendinite ! » . Non… c’est en fait une tendinopathie qui peut s’avérer être

  • Une tendinose qui est une atteinte du tendon en lui même au niveau des fibres.
  • Une enthésopathie qui touche les insertions
  • Une atteinte de la gaine du tendon
  • Une atteinte périphérique qui provoque une inflammation du tendon
  • Un problème lié à la mobilité d’une articulation

Là en l’occurrence, pour le talon c’est exactement ce qu’il peut se passer. S’il y a déficit de mobilité et que tu as une posture de la cheville en valgus (qui rentre à l’intérieur) cela peut provoquer à la longue une inflammation du tendon.

 

LES CAUSES DES TENDINOPATHIE AU TENDON D’ACHILLE CHEZ LE TRAIL RUNNER ?

DD: Qu’est ce qui a pu provoquer ma tendinopathie au tendon d’Achille ?
HL: Dans ton cas, on est sur une enthésopathie. C’est à dire que ton tendon est enflammé au niveau de l’insertion du talon. C’est relativement fréquent chez le coureur amateur. Il y a plusieurs facteurs au déclenchement de cette pathologie. Cela provient la plupart du temps par une utilisation brutale et inhabituelle du muscle et par conséquent du tendon. Et de fait, l’inflammation peut apparaître suite à un manque de préparation comme par exemple, un déficit de renforcement en excentrique et en pliométrique ou bien alors suite à un problème biomécanique comme un valgus ou une surpronation.

LES ÉTAPES DU TRAITEMENT DE LA TENDINOPATHIE DU TENDON D’ACHILLE

DD : Comment traiter l’inflammation ?
HL : Dans ton cas on va procéder en 3 étapes.
Tout d’abord le gain de mobilité. L’idée est de travailler avec toutes les articulations qui sont autour de ton tendon d’Achille afin de regagner en mobilité. Nous allons donc travailler avec la sous-talienne (la tienne était bloquée), la talo-crurale etc… en gros toutes les articulations de la cheville. Pourquoi ? Et bien pour te donner un exemple, lorsque tu vas courir, il va forcément y avoir des chocs qui impactent ta cheville. Si tout est verrouillé, tu n’auras pas d’amorti efficace. Par conséquent, sur des exercices prolongés, ces chocs vont provoquer des inflammations. Pour conclure ce premier point, plus tu donneras de la mobilité à ton articulation, plus tu amortiras et donc tu éviteras les blessures potentielles.
Ensuite on va travailler sur ta posture. Par exemple chez toi on se rend compte que tu as un léger valgus de tes membres inférieurs et spécifiquement sur ta cheville. Il y a environ 3 athlètes sur 4 qui ont ce genre de problème aujourd’hui avec lequel, nous kiné, nous nous battons. Il faut savoir que le valgus peut éventuellement être à l’origine de tendinopathie mais aussi de pathologie sur les croisés. Je sais que ce terme parle à la plupart des sportifs.

Enfin pour finir nous allons directement traiter ton tendon. Comme tu as pu le constater dans nos séances, on va faire du MTP (massage transversal profond), des ondes de chocs, du laser, du crochetage, de l’excentrique… l’idée va être ici tout simplement de stimuler la cicatrisation.

 

COMMENT REVENIR À UNE ACTIVITÉ NORMALE APRÈS UNE TENDINITE AU TENDON D’ACHILLE ?

DD : Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?
HL : Toi par exemple tu es l’exemple de tout ce qu’il aurait fallu éviter 🙂 ! Tu as changé brutalement ta foulée. Tu passes d’une attaque talon à une attaque médio-pied. Très bien ! Je pense que c’est une bonne idée te concernant. Mais malheureusement ta sous-talienne était bloquée et pour finir tu avais un valgus au niveau de la cheville… Tu comprends donc que c’était juste une évidence que ton tendon allait en prendre un coup 😉
 

DD : Comment revenir à une activité normale ?
HL : Alors pour faire court : on n’arrête pas le sport sur une tendinopathie !! C’est une fausse idée que l’on pourrait avoir mais non ! Oui à l’époque on immobilisait mais malheureusement pour cicatriser, on a besoin de stimuler le muscle notamment en excentrique pour renforcer le tendon et repositionner les fibres dans l’axe de traction. Donc il faut stimuler un muscle atteint mais ATTENTION il faut le stimuler correctement ! Reprendre progressivement, se faire accompagner par des professionnels de la santé et de la course si vous pouvez, avoir de bonne chaussure évidemment c’est très important, et éventuellement s’orienter vers une foulée médio-pied même si ça pique un peu les mollets au début lors de l’apprentissage.

 

 

 

LES PRÉVENTIONS CONTRE LA TENDINOPATHIE AU TENDON D’ACHILLE ?

DD : Comment prévenir de ce genre de tendinite ?
HL : Il y a plusieurs aspects à prendre en compte.
Pour commencer si tu n’as pas couru pendant des mois voire des années, ça va être stupide de faire des sorties de 5h du jour au lendemain. La première semaine ça va aller, tu vas être euphorique, la deuxième tu vas avoir mal au jambes et la troisième tu vas te blesser… donc commencer progressivement et ne pas brûler les étapes.
Ensuite, courir c’est bien, mais il faut le faire intelligemment ! Un marathonien ne va pas faire que de la course dans sa prépa ! Sur une semaine type par exemple il va y avoir un travail de pied, du travail de fractionné, du renforcement, et il y aura une sortie longue. Ces critères sont très importants à prendre en compte si tu veux te lancer dans des longues distances. C’est une routine à mettre en place si tu veux progresser et parvenir à te lancer dans certaines compétitions.

 

DD : Oui effectivement on se retrouve devant pas mal de personnes aujourd’hui qui négligent l’aspect de la préparation physique qu’elle soit générale ou spécifique. Il est bien de rappeler qu’elle est quasi indispensable si l’on souhaite progresser et éviter d’éventuelles blessures.
HL : C’est une évidence ! Comme je te disais précédemment, pas un seul marathonien pro ne fait l’impasse sur de la préparation physique. Elle aujourd’hui très bien intégrée et fondamentale !

 

DD : Je crois que nous avons fait le tourde la question en grande partie… Je te remercie Hugo pour toutes ces précisions et on se dit à bientôt pour de prochaines vidéos !
HL : Pas de soucis Damien ! C’est avec plaisir !

 

 

 

 


CONCLUSION

Ce que l’on peut retenir des conseils d’Hugo, c’est que les inflammations peuvent être diverses. Il y en a des graves, des moins graves. Quoi qu’il en soit il n’est pas conseillé d’arrêter toutes activités sportives pendant ta convalescence. Il suffira juste d’adapter ton effort en fonction de la gravité de la pathologie. C’est donc pour cela que je pense qu’il est fortement conseillé de demander conseil à des professionnels. Ca évitera dans un premier temps de faire les mauvais choix et de cumuler les erreurs comme j’ai pu le faire. Car oui comme on le dit souvent, « ce sont les cordonniers les plus mal chaussés ». Bien que je connaisse la plupart des prérogatives à suivre dans le processus de guérison et ça ne m’empêche pas de commettre des erreurs. Comme je le dis souvent, la remise en question doit être perpetuelle si tu veux progresser et aller de l’avant !

DERNIERS ARTICLES


REJOINS « PASSION TRAIL » SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

 COMMENT DÉBUTER LE TRAIL RUNNING EN 5 ÉTAPES ?

Félicitations! Le mail contenant le lien de téléchargement a été envoyé (vérifie ton dossier anti-spam si tu ne reçois rien)

Pin It on Pinterest